top of page

REPONSE A LA LETTRE DU MAIRE DE NOVEMBRE 2022

Dernière mise à jour : 8 déc. 2022


Vous habitez le Bourg ou les Bords de Marne de Montévrain, vous avec donc reçu cette lettre dans votre boite.

Nous vous proposons une explication à cette situation dont le maire est totalement responsable, c’est lui et lui seul qui décide du Plan Local d’Urbanisme sur sa commune.

Revenons en 2014 pour comprendre la genèse de cette situation et rétablir certaines vérités, c’est la 1ére révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) sur la commune de Montévrain, l’avenue Thibaud de Champagne est au cœur des discussions : les règles en place étaient le recul des limites de construction à 20m de l’axe de la rue, règle peu favorable à la construction de collectifs.

Lettre du maire nov 22
.pdf
Download PDF • 1.18MB

M. le Maire fort d’une volonté de structurer cette entrée de ville décide alors d’établir un recul entre 0 et 5m du bord de la route. Cette décision offre alors de belles opportunités aux propriétaires privés et a ouvert la porte aux grosses constructions collectives que nous voyons depuis fleurir allégrement. M. le Maire s’en plaint, alors qu’il a été lui-même le créateur de cette situation qu’il n’arrive plus à contenir et faisant de cette façon grogner les habitants.


Il aurait été tellement plus simple de décider que cette portion de la commune soit réservée aux maisons individuelles avec une hauteur maximale de 9m au lieu des 11m actuels.

Les promoteurs d’ailleurs en jouent en enterrant jusqu’à 1,5m les rez-de-chaussée comme au N°116 de cette avenue.

On se demande toujours comment M. le Maire a pu signer ce permis de construire en connaissance de cause (lire tribune Facebook avril 2022)

La modification du PLU d’avril 2021 a augmenté la surface d’espaces verts sur les terrains à 50% dont 40% de pleine terre. Sur l’avenue cette règle est invisible, car ces surfaces sont sur l’arrière des terrains en coteaux de Bord de Marne et en limite de zones vertes non constructibles.

Le Département, qui a la charge de cette route, a le projet d’aménager des pistes cyclables sur cet axe majeur. Comment vont-ils pouvoir faire, alors qu’aucune maison n’est alignée et que les propriétaires s’approprient les espaces devant chez eux, pour éviter les stationnements anarchiques ?


La situation n’est pas terminée, l’étude du futur PLU est très opaque, nous n’avons pas accès au diagnostic réalisé durant l’hiver 2021 – 2022.

Débat_PADD_Montévrain
.pdf
Download PDF • 861KB

Les orientations générales du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), pour lequel il n’y a pas eu de débat au conseil municipal du 23 juin dernier, était d’une généralité nationale, non locale et ne concernait en rien la ville de Montévrain.



Nous entrons donc bientôt dans les phases d’ateliers thématiques et réunions publiques, espérons qu’elles seront constructives et que la parole des habitants sera bien prise en compte. Nous resterons attentifs et toujours présents à vos côtés pour maitriser cette urbanisation galopante créée par les décisions malheureuses du maire en 2014.

Les élus de Demain pour un autre Montévrain.

Mylène NIVELLE, Sylvie BLAISE et Olivier PAJOT

173 vues0 commentaire
bottom of page