top of page

Tribune Facebook du 20 avril 2022

COMMENT LA VILLE PEUT ACCEPTER UNE TELLE CONCENTRATION D'IMMEUBLES A CET ENDROIT ?








Prochainement des habitants vont avoir le nez au niveau du goudron, des pots d'échappement et de la pollution.

L'avenue Thibaud de Champagne, ou l’ex-nationale 34 au nord de la commune, bordée historiquement par de belles demeures datant de bien avant le projet de la ville nouvelle de « Marne la Vallée ». C'est de moins en moins le cas, les promoteurs Immobiliers en ont fait leur nouveau terrain de chasse. De grosses maisons avec des grands terrains pour commencer, puis le rachat progressif de plusieurs maisons regroupant ainsi des terrains de plus en plus grands.

L'aventure est tentante pour les propriétaires. Les achats se font bien au-dessus du marché, et malgré les réticences de quelques-uns, la plupart finissent par céder.

Actuellement, à l'entrée de ville côté Lagny, il y a deux gros chantiers face-à-face, qui en fait en cache un 3ème qui arrivera après.

La hauteur de construction étant limitée à 11m, nous nous trouvons face à des incohérences, avec notamment un rez-de-chaussée qui se situe à 1,50 mètres en dessous du niveau de la route.

Comment la mairie peut signer un permis de construire et l'accepter tel quel ?

Le prochain PLU (Plan Local d’Urbanisme) devrait résoudre tout cela (ou en partie), tout du moins, nous l’espérons. Nous y serons très attentifs afin d’être sûr que des aberrations comme celles-ci ne se reproduisent plus et que la densification des constructions se réduisent sérieusement.

Suivez nous sur Facebook: (1) Demain pour un autre Montévrain | Facebook

l'équipe de Demain pour un autre Montévrain: Sylvie Blaise - Mylène Nivelle - Olivier Pajot



67 vues0 commentaire
bottom of page