top of page

URGENCE A MONTEVRAIN: SECURITE ROUTIERE ET MOBILITE DOUCE EN PERIL

La rentrée est passée, et il est impératif de mettre en avant un enjeu des plus alarmants : la sécurité routière, spécialement aux abords des écoles.

Les accidents tragiques impliquant nos élèves sont tout simplement effroyables. Face à cette situation, il est non seulement nécessaire, mais aussi urgent de prendre des mesures de sécurité radicales. Le non-respect des lois en matière de sécurité routière est un fléau qui menace constamment nos enfants et nous devons traiter ce problème avec la plus grande gravité.

Cependant, il y a un autre sujet qui continue de hanter nos esprits depuis une éternité : le manque scandaleux de pistes cyclables à Montévrain, une carence qui perdure depuis 15 longues années.

Il n’y a aucune piste cyclable qui dessert les 4 écoles primaires, le collège, les salles de sport ou même le RER. Dans une époque où la planète est en proie à des crises environnementales sans précédent, il est absolument inacceptable que nous n'ayons pas de pistes cyclables sécurisées. Le changement climatique est une réalité que nous ne pouvons pas ignorer, et pourtant, l'absence de mesures concrètes communale pour promouvoir la mobilité douce met en péril notre avenir. Et que dire du plan de mobilité de la communauté d'agglomération

Carte du schéma des liaisons douces de Marne & Gondoire
.pdf
Télécharger PDF • 32.53MB

Le fait que la ville de Montévrain ne prévoit sa mise en place qu'après 2027, voire 2032, est tout simplement alarmant. (Voir ci-dessous en vidéo, la réponse du Maire au conseil municipal).

Cela pose des questions fondamentales quant à nos priorités en tant que société et aux délais insoutenables pour améliorer nos infrastructures de mobilité douce. Les lois en matière de protection de l'environnement et de transition énergétique sont pourtant claires, et le retard pris par la municipalité dans leur application est préoccupant. Devrions-nous sérieusement attendre que le pire se produise avant d'agir

Peindre des sigles "Vélo" à contre sens dans les Zones 30 pourrait sembler être une mesure insignifiante, mais cela pourrait faire la différence entre la vie et la mort pour nos citoyens qui a default empruntent les trottoirs, ce qui est interdit.

La possibilité de dépasser un vélo dans une rue étroite suggère également la viabilité de permettre sa circulation en sens inverse. En outre, pour les cyclistes, il est souvent plus sécurisant de faire face à une voiture venant en sens contraire que de la savoir derrière soi. La promotion des vélos et des trottinettes électriques en libre-service ne devrait pas seulement être une question de commodité, mais une nécessité urgente. La sécurité des usagers de la route est au cœur de cet enjeu, et les tragédies qui se déroulent sur nos routes ne peuvent pas être ignorées.

En conclusion, nous sommes confrontés à une situation alarmante à Montévrain. La sécurité routière et les infrastructures de mobilité douce sont des préoccupations existentielles. La vie de nos enfants, la survie de notre planète et la sécurité de tous les usagers de la route sont en jeu, et nous devons agir rapidement et de manière décisive pour inverser la tendance avant qu'il ne soit trop tard.

Les lois existent pour nous protéger, il est temps de les appliquer sérieusement pour le bien de tous.


84 vues0 commentaire

Comments


bottom of page