top of page

Retour sur les Mobilités douces absentes à Montévrain.


Nous allons aborder à nouveau le sujet des mobilités douces communément surnommées par notre maire : « les pistes cyclables imaginaires » (NDLR : phrase extraite du dernier conseil municipal)

Suite à nos communications sur les différents réseaux, vous avez été 74 à répondre au questionnaire et grâce à vous, pour la première fois, la ville s’est qualifiée dans le baromètre des Mobilités. Courant février le Baromètre des Mobilités devrait dévoiler les points dangereux et ceux à améliorer sur Montévrain, voici deux exemples récents qui sont inacceptables :

Début novembre le Département à refait la RD5 qui traverse Montévrain : nous parlons de l’Avenue de Gaulle et l’Avenue Mitterrand, la première ne disposant pas de pistes cyclables. L’occasion était donc donnée à la commune de montrer son engagement sur les mobilités douces en réalisant un tracé pour les vélos. A ce jour rien n’a été fait, pourtant la Loi Laure est très claire sur le sujet. « Rappel de l'article L228-2 : « A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants»

Autre exemple du non-engagement de la commune, sur l’avenue Mitterrand la piste cyclable existante depuis 2006 coupe cette avenue, on peut voir sur l’illustration que le marquage au sol qui est à la charge de la mairie n’a pas été refait et aucun panneau n’indique cette traversée.

Suivez-nous sur DPAUM.

15 vues0 commentaire
bottom of page